Vous vous doutez bien qu’un diamant ne se vend pas à la légère. La transaction doit systématiquement s’accompagner d’un document attestant des qualités exceptionnelles du gemme. C’est ce que l’on appelle un Certificat de Gradation, délivré par un laboratoire comme GIA (Gemological Institute of America), IGI (International Gemological Institute) ou HRD (Hoge Raad voor Diamant), entre autres références internationales.



Le Certificat de Gradation du Diamant



Le certificat en question porte de nombreuses informations sur la pierre qui vous est vendue.

-

- La couleur : il s’agit plutôt d’établir l’absence de couleur. Plus la pierre est transparente, de meilleure qualité elle est. Il existe une échelle de couleurs permettant d’identifier celle du diamant qui vous a séduit.
- La pureté : l’idée est d’identifier les inclusions, ces substances présentes au cœur de la pierre. Moins il y en a, mieux c’est évidemment. Les experts effectuent un agrandissement 10x pour déterminer la pureté avant d’inscrire une qualification dans le certificat.
- La taille : attention aux confusions, on parle ici de la forme donnée au gemme. Les informations stipulées dans le certificat vous donnent des indications sur les proportions et la brillance du diamant.
- Le poids du carat : il ne peut s’évaluer à l’œil nu et n’est pas fonction de la grosseur de la pierre. A titre indicatif, sachez qu’1 carat équivaut à 0,20 gramme.
- Les mesures : ce sont les dimensions du gemme, exprimées en millimètres. S’il s’agit d’un diamant rond, la mesure est effectuée comme suit : [diamètre le plus petit] - [diamètre le plus grand] x [profondeur].
- Le style et la forme : le premier fait référence au style donné aux facettes (brillantes modifiées, brillantes…) tandis que le second se réfère à la forme que l’on aperçoit au premier regard : carré, rond, cœur, larme….
- Gradation de la taille : l’évaluation porte sur le fini (niveau de poli), la symétrie entre les différentes facettes ainsi que le poli (aspect lisse de la pierre).
- La fluorescence : avant d’être commercialisé, un diamant est placé sous des rayons UV. Il se met à rayonner naturellement. C’est la fluorescence. Un diamant de grande valeur se rapprochera au maximum d’un niveau de fluorescence “nul”.
- Le diagramme de référence : c’est tout simplement une représentation schématique du gemme, vu d’en bas et d’en haut. Les inclusions sont représentés, précisant leur nature (interne/externe, taille, position, etc.)
- Les commentaires : si des caractéristiques pertinentes autres que celles préalablement mentionnées sont relevées par l’expert, il les inscrit dans cette rubrique.
- Le diagramme des proportions : il s’agit d’une autre illustration mais de profil cette fois. Il vous permet de connaître les réelles proportions de la pierre précieuse.

Certificat du Diamant IGI



On parle d’un institut de gemmologie occupant une position de leader à l’échelle planétaire. Il se sert des graduations standards pour évaluer les gemmes en vrac, chaque pierre passant entre les mains de plusieurs gemmologistes. La seule différence avec le Certificat GIA se situe au niveau du diagramme de référence. L’IGI mentionne plutôt des mesures précises.



Dans un Certificat du Diamant, chaque mention est importante. Si certains éléments vous semblent nébuleux, vous pouvez demander à nos experts de vous éclairer ou même demander à ce que vos bijoux, comme vos boucles d’oreilles en diamant, soient examinés.

Enregistrer