Vous souhaitez offrir (ou vous offrir) un joyau d’exception surmonté par un beau diamant ? Sachez que la pureté de la pierre est l’un des critères attestant de sa qualité. Elle se conjugue à la taille, la couleur et le poids du gemme.



Pureté du diamant : définition



L’évaluation de la pureté est effectuée en observant le diamant au microscope ou à la loupe. Il faut comprendre qu’un diamant d’une pureté à 100% n’existe pas puisqu’au-delà de l’agrandissement 10x, il est possible de relever des inclusions jusque-là invisibles. L’expert effectue donc un grossissement 10 fois pour scruter la pierre sous tous les angles. Son objectif est de déceler les inclusions, des substances étrangères pouvant être liquides, gazeuses ou solides, enfermées dans le diamant.



Les différents niveaux de pureté d’un diamant



Chaque inclusion est analysée individuellement. L’expert l’observe depuis la couronne ou la table du gemme pour évaluer sa grosseur et sa position. Le contraste par rapport au fond est également pris en compte pour effectuer une classification dans l’échelle de pureté.


IF ou Internally Flawless est l’équivalent de “pur à la loupe”, sous un grossissement de 10 fois. Ne vous fiez jamais sur parole à une telle pureté. Seul un certificat reconnu pourra en attester (notamment GIA, IGI ou HRD).

Une pureté VVS ou Very Very Small inclusion(s) est synonyme d’inclusions extrêmement difficiles à déceler même sous un agrandissement 10 fois. Les experts utilisent VVS1 et VVS2 pour distinguer les diamants selon la position des inclusions ainsi que leur nombre. Là encore, il est impératif que vous obteniez un certificat indépendant.

Les diamants VS ou Very Small inclusion(s) font référence à des inclusions difficiles à repérer sous un grossissement 10x. VS1 et VS2 sont distinguées selon le nombre des inclusions de même que leur position. Le certificat est obligatoire pour attester d’une telle pureté.

Les SI ou Small Inclusion sont aisées à repérer pour un expert qui se sert d’un agrandissement 10x. La brillance de la pierre n’est pas affectée par les substances. Si les “SI1” et “SI2” sont considérés comme d’une bonne pureté, le SI3 demande une infinité de discernement. Dans tous les cas, assurez-vous qu’un certificat indépendant vous soit fourni, en particulier pour les diamants de ¾ carats et plus.

Il y a les puretés classées I1 pour Included (inclusions). Dans ces cas, l’expert n’a pas besoin de loupe pour repérer les inclusions. La brillance est légèrement altérée par ces “impuretés”, ce qui impacte automatiquement sur la beauté-même du gemme.



Les inclusions d’un diamant I2 sont plus grandes, pouvant également être plus nombreuses. Un diamant à la pureté I3 sera de ce fait nettement moins brillant encore.

A l’évidence, la pureté d’un diamant ne peut se mesurer à l’œil nu si vous n’êtes pas qualifié. Il est essentiel de retenir que de IF à IS, il faut systématiquement exiger un certificat reconnu qui atteste de la pureté du gemme.

Maintenant que vous êtes experts dans la matière, et si vous vous amusiez à deviner la pureté de votre collier en diamant ?