La taille est l’un des principaux critères permettant de mesurer la valeur d’un diamant. Les experts joaillers accordent donc une importante capitale à cette référence. Victor Diamonds vous en dit plus à travers cet article.


La taille d’un diamant, qu’est-ce que c’est ?

Ne vous méprenez pas. La taille dont on parle ici ne fait pas référence à la grosseur de la pierre mais la forme dans laquelle il est taillé. Il fut une époque où la taille se faisait exclusivement par clivage. Le gemme brut est divisé en plusieurs fragments grâce à l’encoche creusé par le biais d’un autre diamant. Plus tard, la technique du sciage est apparue. Une grande patience, une infinie dextérité et de la précision sont requises car il faut que la lame effectue des millions de va-et-vient pour obtenir une taille parfaite. Certains racontent que Le Régent s’est taillé en plus d’un an. Mais actuellement, le sciage se fait de 1mm par heure, en moyenne.

Le diamantaire procède ensuite au débrutage, étape réalisée diamant contre diamant. L’un sera débarrassé de sa gangue, l’autre obtiendra une nouvelle forme. Le facetage peut alors commencer. Il ne s’agit pas de sculpter le diamant pour lui donner une forme exceptionnelle mais plutôt de le passer sur une meule qui polit les facettes.



Les qualifications de taille d’un diamant


Les qualifications de taille ou “cut grade” sont inscrites sur les certificats gemmologiques. Voici comment savoir si vous vous intéressez à un gemme bien proportionné :

-EX : Excellent
-VG : Very Good (très bon)
-G : Good (bon)
-F : Fair (moyen)
-P : Poor (mauvais)

Pour des tailles vraiment exceptionnelles et donc d’une grande rareté, les laboratoires utilisent la qualification “Idel” (Ideal) ou “Hearts & Arrows/H&A” (coeurs et flèches).



Les différentes tailles d’un diamant



Le rond brillant est le plus prisé puisqu’il s’agit de la taille classique par excellence. Il présente 57 facettes, incluant la table (partie plate sur le dessus de la pierre).

Les autres tailles sont qualifiées “fantaisie” et sont généralement moins onéreuses. On peut citer la poire (également appelée larme ou goutte d’eau). La marquise est assez similaire à la poire, à la différence près qu’elle arbore des pointes à ses deux extrémités. Vient ensuite le cœur et ses 59 facettes. L’ovale est considéré comme classique et moderne à la fois, revêtant une élégance très féminine. La taille émeraude mise plutôt sur la transparence du diamant auquel on aura donné une forme rectangulaire. Le diamant princesse, comme sur une bague par exemple, est rectangulaire ou carré, doté de 76 facettes dans la plupart des cas. La taille coussin fait référence à une forme carrée ou rectangulaire avec des bords soigneusement arrondis et de larges facettes qui assurent un éclat optimal. La taille radiant est son opposé puisqu’ici, les bords sont acérés.

La taille d’un diamant nécessite un savoir-faire particulier. Sa qualité se mesure donc aux formes mais aussi aux proportions, notamment entre la longueur et la largeur du gemme.