Avant de nous lancer dans la présentation non exhaustive des différentes formes pouvant être obtenues à partir d'un diamant brut, il est nécessaire de rappeler quelques informations sur la genèse du travail du diamant. Tout d'abord, notons que les civilisations qui ont découvert le diamant ne l'utilisaient que sous sa forme brute : ornements de statues divines, talisman … les pierres n'étaient pas taillées. La datation et la localisation exacte des premières techniques de taille est complexe à déterminer, il semblerait que l'Inde et l'Europe se soient conjointement lancées dans l'aventure de la taille aux alentours du XIVème siècle. Passant progressivement du brut, au brut grossièrement travaillé, puis au diamant taillé de façon de plus en plus aboutie pour parvenir progressivement à la taille parfaite, celle qui permet au diamant de donner toute sa puissance de feu. 

* Le diamant rond

Egalement appelé brillant, est certainement la plus répandue de toutes les formes de diamant. C'est à Marcel Tolkowsky, ingénieur diamantaire belge, que l'on doit cette fameuse taille brillant, incontestablement la plus vendue à travers le monde.

Conscients des incroyables capacités de cette pierre, de nombreux ingénieurs et mathématiciens se sont penchés avant lui sur la structure interne du diamant et sur le comportement de la lumière une fois qu'elle avait pénétré la pierre. Tout l'enjeu ici était de savoir comment réussir à emprisonner cette lumière à l'intérieur de la pierre avec le moins de déperdition possible, pour qu'ainsi enfermée elle se réfléchisse sur l'ensemble de ses facettes sans aucun obstacle. Marcel Tolkowsky publie en 1919 les proportions idéales du diamant, crée la taille moderne du diamant (56 facettes + la table  soit 57 facettes au total) à laquelle nous nous référons encore. Sublime, le diamant rond a connu un tel engouement qu'il paraissait difficile de le détrôner. Mais c'était sans compter sur le talent et la créativité des joaillers et lapidaires qui ont réussi à parfaire des tailles plus confidentielles pour les rendre aussi lumineuses, plus originales et donc de plus en plus demandées.      

 * Le diamant princesse

De forme carrée ou rectangulaire, il a été pensé comme une nouvelle forme de diamant, suffisamment éclatante pour être exploitée d'un point de vue commercial, dans les années 60. Mais il a vraiment fallu attendre les années 80 pour les voir réellement apparaître aux mains et aux cous de ces dames.

Ses proportions idéales (de 49 à 78 facettes) ont été développées en 1980 par Betzalel Ambar et Israel Itzkowitz. S'il a pendant longtemps était le solitaire de prédilection de celles qui osent se distinguer, il est désormais en passe de gagner la bataille diamant rond vs diamant princesse. En effet, la tendance étant aux décors et formes minimalistes, c'est l'absence de fioritures et de superflu qui est actuellement recherchée notamment dans nos intérieurs. Même chose en joaillerie, on aime l'élégance des formes géométriques, précises, nettes, pour la réalisation de bijoux sobres mais très efficaces en terme de brillance. C'est donc cette influence croissante des inspirations Art Déco qui a rapidement contribué à faire du diamant princesse un diamant très demandé pour la confection de toute sorte de bijoux et en premier lieu: le solitaire.   

* Le diamant poire

Goutte d'eau ou larme de bonheur ... le diamant poire inspire les joaillers et comble celles qui le portent grâce à tout ce qu'il peut représenter et qui le rend d'autant plus passionnant. Très fréquemment utilisée en pendentif, cette forme de diamant ultra séduisante a été en son temps glorifiée par Elizabeth Taylor au début des années 70 qui porte alors un des plus célèbres diamants poire de l'histoire : le Taylor-burton, offert par son époux Richard Burton. La star lance la mode et contribue à faire connaître cette taille de diamant qui deviendra de plus en plus prisée. Aujourd'hui encore tout le monde s'accorde à dire que le diamant poire possède un charme particulier et une puissance de feu si présente qu'il est souvent un diamant coup de coeur. D'une brillance incontestable, le diamant poire dispose généralement de 58 facettes.  


 

* Le diamant émeraude

Ici la taille est différente, on l'appelle la taille à degrés ou taille émeraude. Longtemps réservée aux pierres du même nom, cette technique s'applique désormais également aux diamants. On observe que les facettes principales ont deux grands côtés parallèles au bord de la pierre. La difficulté avec ce type de taille est la plus grande visibilité des imperfections de la pierre. Aussi, pour obtenir un beau diamant émeraude, il est impératif de partir d'un diamant brut d'excellente qualité. Bien qu'il dispose de 58 facettes, la réflection de la lumière est moins édifiante que pour le diamant rond par exemple. il n'en demeure pas moins que le diamant émeraude reste un diamant qui séduit beaucoup pour son côté sobre et distingué.  

* Le diamant ovale

Comme le diamant coeur, est un diamant brillant qui a été modifié afin d'obtenir une forme ovale. Il est un diamant "entre deux" qui finit souvent par séduire les plus indécises qui ne parviennent pas à se décider entre le diamant rond et le diamant princesse. C'est Lazare Kaplan qui parvient à parfaire cette taille aux 55 facettes, en 1957. De part sa forme ovale allongée, il est un diamant que l'on remarque et pour lequel on aura tendance à dire qu'il fait "beaucoup d'effet". Il fait partie de ces diamants dont la dimension à tendance à paraître plus importante que son caratage réel.

Comme pour beaucoup d'entre eux, c'est la technique de sertissage employée qui donnera au final plus ou moins de présence à la pierre. Un sertissage griffes va par exemple exposer davantage le diamant, le faisant paraître plus important et permettant au soleil de la faire briller encore plus.  

* Le diamant coussin

Moelleux et confortable, sa rondeur rassure, sa brillance séduit à tous les coups. Le diamant coussin est apparu bien avant le diamant rond de Tolkowsky au 19ème siècle. Certains estiment que ce type de taille date des environs de 1700 et a servi de base à tous les mathématiciens et lapidaires qui tentaient d'obtenir un diamant encore plus profond, plus saillant. Ancienne, cette forme de diamant a fait l'objet de nombreuses modifications depuis sa création jusqu'à obtenir dès le début du 20ème siècle un diamant coussin aux proportions parfaites. De forme rectangulaire ou carrée, ses angles sont arrondis, ses larges facettes sont le gage d'un excellent degré de pénétration de la lumière pour une très belle brillance de la pierre.

Ce type de forme très classique n'a jamais vraiment cessé d'être à la mode, ce sont les montures qui ont changé. Le diamant coussin inspire énormément les joaillers pour son côté traditionnel, un peu suranné que l'on a plaisir à moderniser pour le retrouver, merveilleusement serti, sur votre doigt ou autour de votre cou par exemple sous la forme d'un beau collier en diamant.         

* Le diamant marquise

Doit son nom à la marquise Jeanne de Pompadour, noble courtisane et favorite du roi Louis XV.

Eperdument amoureux, le roi lui offrit un grand nombre de cadeaux (dont le fameux domaine de Pompadour) et de nombreux bijoux. Subjugué par le sourire de sa belle, il fit une commande spéciale à un grand lapidaire parisien : un diamant qui en aurait la forme et l'éclat. Ce bijou est d'ailleurs aujourd'hui rentrer dans l'histoire: il fait parti des diamants qui font rêver. La taille marquise est née. Elle comprend 55 facettes et a la particularité d'être extrêmement fragile, devant être manipulée avec beaucoup de soins (ses deux extrémités sont très longues et pointues ce qui les rend très vulnérables aux chocs). Mais une fois correctement taillée et sertie, elle est une forme terriblement élégante qui se suffit d'une monture simple qui lui laisse toute la liberté de briller.        

* Le diamant coeur

Les professionnels du diamant ont vite compris qu'il était nécessaire de trouver de nouvelles formes de pierres qui plairaient au plus grand nombre. Mais encore faut-il que la forme ainsi obtenue soit susceptible de donner une brillance suffisante pour qu'un grand nombre de femmes ait envie de le porter.

Après de longues investigations, les lapidaires les plus expérimentés sont parvenus à tailler un diamant en forme de coeur de 59 facettes à la brillance incontestable à partir d'un diamant rond. Outre sa beauté, il est évident que cette forme renferme un très grand nombre de symboles qui en font un cadeau très particulier qui marque le début ou la confirmation d'un lien très fort. La culture populaire a par ailleurs largement contribué à donner un caractère infiniment romantique au diamant coeur : on retiendra en effet le célèbre diamant coeur du film Titanic en 1997.